Simetierre – Stephen King

Si vous avez peur des chats

Louis Creed, un jeune médecin de Chicago, vient s’installer avec sa famille à Ludlow, charmante petite bourgade du Maine. Leur voisin, le vieux Jud Grandall, les emmène visiter le pittoresque vieux « simetierre » forestier où des générations successives d’enfants de la localité ont enterré leurs animaux familiers. Mais, au-delà de ce « simetierre », tout au fond de la forêt, il en est un second, et c’est un lieu imprégné de magie qui vous enjôle et vous séduit par de mystérieuses et monstrueuses promesses. Bientôt, le drame se noue, et l’on se retrouve happé dans un suspense cauchemardesque, tellement affreux que l’on voudrait s’arracher à cette lecture…

***

J’ai voulu lire quelque chose pour me faire peur, un livre qui m’empêcherait de me coucher sereinement sans avoir fait le tour des pièces. Par conséquent j’ai pensé à Stephen King. Sauf que cet auteur est excessivement prolifique et que tous ses romans ne doivent pas être de qualité égale. C’est grâce à Mazel que j’ai jeté mon dévolu sur Simetierre dans l’espoir de frissonner un peu (ma lecture s’est faite en pleine période d’Halloween, le marketing a gagné…).

Alors est-ce que c’est « tellement affreux qu’on voudrait s’arracher à cette lecture » ?. Et bien oui, un peu. Tout commence à peu près bien, une nouvelle famille, charmante et américaine jusqu’au bout des ongles s’installe dans cette grande maison longeant une sorte de départementale. Le lieu semble idyllique mais il y a double danger : la route et cette immense forêt adjacente à leur propriété qui semble dégager un étrange pouvoir…

Raconter toute l’histoire du livre reviendrait à le gâcher  étant donné que l’on ne lit pas Stephen King pour son style mais pour les rebondissements. En tout cas si vous avez peur des chats, il se trouve dans ce livre le chat le plus affreux du monde,  vicieux, sournois, méchant et complètement répugnant.

Donc oui j’ai voulu m’arracher à la lecture parce qu’à partir d’un certain moment ça devient franchement glauque, ça s’éloigne même de l’éthique. Par contre, j’ai dormi sur mes deux oreilles car, heureusement, je n’ai pas de chat chez moi, sinon l’angoisse du regard vert et perçant m’aurait obligé à enfermer la bête dehors (mais elle parvient toujours à rentrer).

Quoi qu’il en soit, mon premier Stephen King lu ne se conclut pas sur une déception ou une découverte incroyable. C’est sympathique. Au niveau du rythme c’est les montagnes russes : du haletant au soporifique. La façon dont King fait monter le suspense est classique mais efficace : tout va bien, le héros se brosse les dents, le lecteur ne s’attend à rien et la page suivante c’est l’horreur et l’hémoglobine.

Une lecture qui vide l’esprit et qui pourrait déclencher une phobie féline.

475 p.

Advertisements

8 réflexions sur “Simetierre – Stephen King

  1. Ce livre m’a bien fait peur ! Il est super tordu ! Et malheureusement pour moi j’ai un chat aux yeux verts x) Pour l’instant, c’est mon Stephen King préféré !

  2. Je ne l’ai pas lu, celui-là. J’ai eu ma période Stephen King quand j’avais 18 ans mais maintenant ça ne me dit plus rien. Je ne sais pas pourquoi.

    • C’est la première fois que je lis du Stephen King et c’est vrai que ça m’a semblé être une lecture idéale pour un certain moment. J’ai connu quelqu’un qui, adolescent, les a tous dévoré et n’est plus intéressé maintenant par les nouveaux. On doit atteindre un « seuil ». J’en relirais un autre un jour si j’ai envie de me détendre.

    • Oui on me l’avait conseillé comme étant l’un des meilleurs. Je note pour Misery car j’ai bien envie de relire du King mais il en a tellement écrit que je ne savais pas lequel valait le coup, alors merci 🙂

  3. Pingback: Shining – Stephen King | Lectures Humaines

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s