Attentat – Amélie Nothomb

Epiphane Otos serait-il condamné par sa laideur à vivre exclu de la société des hommes et interdit d’amour ? Devenu la star – paradoxale – d’une agence de top models, Epiphane sera tour à tour martyr et bourreau, ambassadeur de la monstruosité internationale…. et amoureux de la divine Ethel, une jeune comédienne émue par sa hideur. 

***

J’ai vaguement souvenir d’avoir lu il y a quelques années un livre d’Amélie Nothomb mais impossible de me souvenir  du titre  et encore moins du sujet. Je cherchais un livre à lire en un après-midi, on m’a mis celui-ci entre les mains, je me suis donc attelée à la lecture de mon « deuxième » livre de l’auteure.

Le sujet m’a plu : un homme, incroyablement laid, aussi bien de corps que de visage, tombe amoureux d’une jeune comédienne en qui il voit la plus belle femme du monde. Epiphane devient ami avec elle, mais n’ose pas lui avouer son amour, de peur de perdre la belle. A presque trente ans, Epiphane n’a jamais travaillé, grâce à un héritage. Mais l’argent vient à manquer et Epiphane se voit bien obligé de chercher un travail, en n’ayant bien évidemment aucune expérience professionnelle. Alors lui vient l’idée de postuler dans une agence de mannequin : il serait la laideur qui viendrait rehausser la beauté. Epiphane devient mondialement célèbre, parcourt le monde entier mais n’oublie pas son amour pour Ethel, avec qui il continue d’entretenir une solide amitié. Mais la belle s’amourache d’un autre, et Epiphane ne peut qu’assister à l’éloignement de son amour, à moins d’oser un jour tout lui avouer…

Il est question de norme : qu’est-ce que la beauté ? Est-ce réellement celle de l’intérieur alors même que Epiphane – qui se moque pourtant de Quasimodo aimant la belle Esméralda –  tombe amoureux d’une belle femme et n’accorde aucun regard, voire des propos violents, aux femmes laides ?

C’est un livre sympathique, intéressant. Toutefois, la profusion de références littéraires ou autres sont un poil fatigantes et ne sont, la plupart du temps, pas nécessaire.  C’est donc un avis mitigé. Le livre est court et se lit en très peu de temps, il n’y a pas de longueurs et le sujet est bien traité. Mais je pense que cette brièveté du récit est idéale, un roman plus long serait sans doute indigeste.

***

Attentat – Amélie Nothomb
Publié en 1997, édition de 2007
Livre de poche
152 p.

Publicités

10 réflexions sur “Attentat – Amélie Nothomb

  1. C’est le seul livre de Nothomb que j’ai lu. Quelqu’un me l’avait aussi mis entre les mains. Je n’ai pas détesté : comme tu le dis, ça se lit vite et bien. Mais j’ai trouvé ce livre sans fond, sans réel intérêt, assez superficiel. Il ne m’est pas resté dans la mémoire (je m’en resouviens seulement en lisant ta chronique) et ne m’a pas donné envie de retenter cette auteure.

    • Etrange tout de même ces livres qui ne reviennent pas à notre mémoire, et doublement étrange que ce soit du Nothomb pour toutes les deux !

    • Effectivement, j’ai lu quelques critiques que l’on peut qualifier d’assassines. Je ne lirai pas son nouveau mais si tu as envie de lire du Nothomb, celui-ci est pas mal. Après je ne m’y connais pas du tout dans cette auteure, il y a peut être d’autres choses bonnes !

  2. Je le trouve très intéressant… J’ai découvert cette auteure avec « Antéchrista » qui est encore à ce jour, le seul que j’ai lu d’elle mais, qui m’avait bien plu. Je pense lire celui-ci aussi 😉

    • C’est une auteure qui plaît et qui réussit toujours à vendre beaucoup de livres à la rentrée littéraire mais honnêtement c’est beaucoup de bruit pour pas grand chose !

Répondre à Yuko Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s