14 – Jean Echenoz

poster_237569Cinq hommes sont partis à la guerre, une femme attend le retour de deux d’entre eux. Reste à savoir s’ils vont revenir. Quand. Et dans quel état.

***

Voilà un moment que j’ai lu ce roman et je n’ai pas ressenti l’envie d’en parler ici. D’une je ne trouvais pas de chose assez intéressante à dire qui puisse rajouter aux divers critiques déjà écrites. De deux, j’avais peur de devoir dire que je n’ai pas trop aimé, et le dire c’est le rendre réel et ça me chagrine : 14 ne m’a pas vraiment plu.

Echenoz décrit  la guerre de manière  minimaliste et pertinente puisqu’il se concentre sur le destin de peu de personnage. Par destin, il ne faut pas entendre « grande aventure où l’on rencontre angélique marquise des anges » mais tout simplement bout de vie. Comme beaucoup d’hommes entre 14 et 18, les hommes de 14 sont envoyés au front, et y survivent tant bien que mal.

Le lecteur suit en parallèle la vie d’une femme, restée au village.

J’oscille entre le « c’est intéressant comme façon de raconter » et « ça ne m’a pas intéressé » et j’ai bien du mal à faire un vrai billet construit. Compliqué.

***

14 – Jean Echenoz
Publié aux Editions de Minuit, 2012
123 p.
Publicités